Le CyclArt-le projet

logo rondsur carré*

Le CyclArt est un parcours en vélo dans Rennes et ses alentours qui met en lumière l’Art contemporain et les Arts visuels.  Rennes fourmille d’œuvres artistiques officielles ou informelles, les créations investissent l’espace public mais, disséminées dans tous les quartiers de la ville, elles ne sont pas toujours connues ni repérées par le grand public. L’objectif du CyclArt est de les dévoiler au gré d’un itinéraire original en vélo traversant des quartiers d’habitations individuelles, de grands immeubles et des zones vertes.

Nul besoin d’être connaisseur pour participer au CyclArt : simplement être curieux, savoir faire de la bicyclette et vouloir découvrir ensemble des œuvres pour comprendre son quartier, sa ville et son époque.  Le CyclArt n’est pas une course sportive mais correspond à un véritable parcours de type cyclotourisme où tous les types de vélo sont acceptés. L’allure est modérée, adaptée au groupe et les pauses sont fréquentes.

Initié par L’association En Roue Libre, Le CyclArt a été développé par Mirabelle Fréville et Pierre Guédarddirecteur des Cycles Guédard, avec l’aide du service mobilité de la Ville de Rennes.

 

cadran

Depuis de nombreuses années, Rennes mène une ambitieuse politique alternative au «tout voiture» et s’est engagee àfaciliter l’usage des modes de deplacements doux, en particulier le vélo. Elle défend «une ville propre» et incite chaque citoyen àtroquer sa voiture contre un vélo dès que possible. Rennes est d’ailleurs l’agglomération idéale pour ce moyen de transport avec très peu de dénivelé, un trafic automobile maîtrisé et un réseau vélo star bien développé.

Ce nouveau projet conçu pour Rennes et Rennes Métropole met en avant cette politique et y participe.

LES OBJECTIFS
Mise en lumière des atouts artistiques de la Ville

Rennes fourmille de lieux, d’œuvres et de manifestations artistiques, preuves que les artistes contribuent activement à la construction de la ville contemporaine et du vivre-ensemble. Officielles ou informelles, les créations investissent largement l’espace public rennais

Mais ces œuvres disséminées dans tous les quartiers de la ville ne sont pas toujours connues ni repérées du grand public. L’objectif du CyclArt est de les dévoiler dans les bâtiments, parkings, terrasses, jardins, rues, ou même passages souterrains au gré d’un parcours à vélo.

Voir la ville différemment

Le CyclArt permetretro aussi de découvrir les transformations de la Ville, ces innovations urbaines et artistiques et des pistes cyclables nouvellement crées. Il traverse des zones dites «vertes » comme des quartiers d’habitations modernes.

Le PUBLIC

Le CyclArt est conçu pour les métropolitains, les visiteurs occasionnels et les touristes. Seul, en famille, en amoureux ou entre copains, chacun peut choisir sa balade en fonction du parcours et de ses envies artistiques et géographiques.
Sur les cinq itinéraires proposés, quatre sont recommandés pour les adultes, le cinquième a etéspécialement prévu pour les enfants et les familles.

portique

L’ORGANISATION DES PARCOURS

Des parcours conçus en boucle

Pour que chaque parcours puisse être rejoint facilement de n’importe quel point de la Métropole, ils ont été imaginés en boucle. En choisissant par exemple le parcours ouest, si vous êtes Rennais vous pouvez partir du centre de Cleunay pour vous rendre à Saint Jacques de la Lande en passant par les Etangs d’Apigné. Mais si vous êtes Jacolandin, vous pouvez partir de l’Aire libre, puis vous prendrez la route de la Butte des Fusilles pour arriver à la Courrouze et pousserez jusqu’aux Ateliers du Vent avant de reprendre la route des étangs pour Cleunay.

Vélo Star regroupe plus de 80 stations dont dix équipées d’un terminal Carte Bleue (permettant aux tourismes ou visiteurs occasionnels de profiter du CyclArt). Les bornes du réseau étant indiquées sur l’application et le plan, les utilisateurs de Vélo Star peuvent réaliser quatre des cinq parcours.
Cela leur coûtera le prix de leur adhésion s’ils n’oublient pas, bien sûr, de changer de vélo toutes les 30 minutes fatidiques !

Il est aussi possible de pratiquer le CyclArt en louant un vélo dans l’un des magasins de Rennes Métropole indiqués sur le plan.

Plan et application numérique

Bientôt une application indiquera la route à suivre et permettra aussi d’enrichir et d’illustrer la balade. Utilisée comme outil de médiation et source de contenus, elle présentera de façon ludique et créative un élément visuel et un texte sur chaque œuvre rencontrée.  Elle sera aussi liée à celles de l’office du Tourime (Pulp Rennes, Tour Rennes…) et à l’application Vélo star.   Les cyclistes qui souhaitent réaliser un parcours individuellement pourront le télécharger sur le site . Déjà un premier à télécharger  ici : Cyclart de l’est

PREFIGURATION du CYCLART

Le CyclArt est né de la rencontre entre Pierre Guédard et Mirabelle Fréville. La Biennale d’Art contemporain « Play time » en octobre 2015 fut le moment d’expérimenter un premier itinéraire avec le CyclOff. Il permettait d’aller en vélo à la rencontre de différents lieux et galeries du Off.

sacoche

La météo était au rendez-vous et les artistes aussi. Les lieux étaient restés ouverts et leurs responsables ont présenté les œuvres exposées à notre équipée. Une idée très bonne : un moyen de locomotion simple, efficace et bien adapté à la ville, mis à profit pour découvrir toute la richesse artistique, plus ou moins insoupçonnée à Rennes : Galeries, Œuvres, Lieux d’art divers et varies… L’approche l’est tout autant : faire découvrir ou redécouvrir, expliquer, partager, échanger, Une très belle initiative qui mérite bien d’être mise en lumière, témoignait Guillaume Lavie.

Avec en Roue libre merci aux trois partenaires du CyclArt   :

logo-villederenneslogo ABDP noirCapture d’écran 2017-05-08 à 11.51.45

 

 

RETOUR SUR LES DIFFÉRENTS CYCLARt

Pour la première édition des mobilités numériques InOut en  février dernier le CyclArt invitait tous les moyens de locomotion doux à créer des itinéraires inédits à la recherche de l’art urbain dans Rennes, en balade commentée ou en balade libre.

La plupart des participants sont venus en vélos traditionnels mais un cycliste a bravé le conservatisme des deux roues en préférant le vélo couché qui s’est s’est révélé très maniable et rapide pour le CyclArt.

 

Pour retrouver le parcours réalisé lors d’inOut et les informations sur les oeuvres rencontrées, cliquez sur : cyclart inOut

 

 

 

 

 

 

 

Le 16 et 17 septembre Les Journées du Patrimoine

Le dernier CyclArt  Rennes Centre- Au bout du Plongeoir, Domaine de Tizé, organisé pendant les journées du Patrimoine 2017, figurait parmi les « Coups de coeur » de la Région Bretagne :

 

Le 10 juin Fête du Vélo

Le samedi 10 juin pendant la Fête du Vélo coordonnée par Rayons d’action pour la Ville de Rennes, deux groupes sont partis de leur quartier pour rejoindre le coeur de l’événement sur le Mail François Mitterrand. L’un le matin des Longchamps, l’autre en début d’après-midi des Hautes Ourmes.

le CyclArt des Longchamps

cyclartnordest-pierretual

Trente cyclistes, de neuf mois à soixante dix ans, étaient au rendez-vous devant l’Epi à 11h précises.  Avec un Gilet jaune et toutes les variétés de bicyclettes possibles : tandem, bmx, cyclo-tourisme, vélo d’enfants, vélo avec remorques arrière ou avant, avec à une ou deux places, la plupart était du quartier et adhérents des associations Rayons d’action ou La Petite Reine mais d’autres avaient fait le trajet depuis Sainte Thèrese,  Bréquigny ou même Betton pour participer au Cyclart de Longchamps.

Partis de l’étang, nous avons traversé l’université Rennes 1,  la plaine de Baud puis pris la promenade des Bonnets rouges et la passerelle Odorico pour rejoindre la place Coëtquen et le Mail François Mitterrand.  A chaque étape, les oeuvres sont commentées et leur présence dans la ville interrogée. Le parcours de 8 km dont 80 % de pistes cyclables ou de chemin sans voiture est jalonné d’oeuvres singulières comme le Delta de Pierre Tual. Le doyen du groupe, arrivé dans le quartier en 1984, se rappelle que l’eau coulait dans les bassins et que les fontaines avaient été conçues par les artistes du quartier des Longchamps. Mais le bruit troublait le sommeil des résidents. L’eau fut définitivement coupée. Depuis les habitants se sont réappropriés les oeuvres. Les plus vieux s’y assoient, les jeunes enfants y jouent et les skateurs s’y entrainent. Certains viennent à imaginer qu’un jour dans l’année, on pourrait la faire revenir. Affaire à suivre…c.

le CyclArt du Sud

A 14h, devant l’école Léon Grimault, une trentaine d’enfants, les vélos tout décorés, attendaient patiemment le départ. Pour la plupart, c’était la première fois qu’ils allaient traverser leur ville au volant de leur bicyclette. Les parents aussi étaient présents et d’autres adultes du quartier.  Le groupe très vivant dépassait les cinquante participants,

Après un passage par le parc des Hautes Ourmes, nous avons rejoint la Place Jean Monnet où se trouve »l’Open space » de l’artiste anglais Antony Gormley. Chacun s’est demandé ce que faisait ce corps en bronze accroupi au bord de la plate-forme ? Il prie,  cherche sa lentille de contact,  écoute la place et ses histoires… Chacun a son idée et tant d’interprétations pour cette oeuvre.

cyclart1-openspace-gormely

Puis à toute vitesse, sur la plus belle piste cyclable de Rennes, nous avons rejoint l’arc de triomphe du collège du Landry et avons descendu vers le centre-ville par la promenade Georges Brassens.

Après un rafraichissement festif et très animé (ou plutôt mouillé) devant la fontaine « un mètre cube d’eau »  de Xavier Ribot, certains découvrent à la passerelle Odorico le Robot de Blue, l’oiseau de War, la signature de Caca et la fresque de Nicolas Lelièvre avant d’arriver sur le mail ou la fête du vélo bat son plein.

IMG_20170611_183439IMG_20170610_202154IMG_20170611_160316IMG_20170611_184810

 

Les dimanches 7 et 28 mai 2017, L’art En Plein air

Deux CyclArt ont été proposés dans le cadre de l’événement L’art en Plein air coordonné par le Phakt produit par la Ville de Rennes en collaboration avec l’association Transistor.

Le 7 mai : CyclArt de l’Est

phakt

Il est parti de la Passerelle Odorico à 11H et a rejoint le domaine de Tizé à Thorigné-Fouillard pour revenir par l’Université Rennes 1 et se terminer à 17 heures à l’Hôtel à Projets Pasteur. Quarante cinq participants dont une quinzaine de cyclistes de Landernau et de Quimper sont venus participer à la semaine de la Santé mentale à Rennes. il a réalisé le même itinéraire que celui proposé le 16 et 17 septembre 2017

2017-05-07 11.09.46

2017-05-07 13.16.17

2017-05-07 15.51.09 HDR-1

Pour  visualiser le parcours de l’est :Cyclart Rennes – Tizé au bout du Plongeoirdf

 

Le 28 mai : CyclArt du sud

cyclartsud

Le parcours est parti du métro Jacques Cartier rue de l’alma à 11h – pour rejoindre le Triangle et la Poterie. Retour par le Landry, la promenade Georges Brassens et la Brasserie Saint Hélier et arrivée au centre ville autour de 15 h.
Très urbain mais avec plusieurs coulées « vertes », le CyclArt sud traverse trois parcs et cinq quartiers : le Blosne, le Landrel, la Poterie, le Sud Gare et le Centre.

Dans cet itinéraire contrasté, on pédale à travers de grands ensembles des années 70 et des quartiers de maisons individuelles des années 60 et 80 pour y découvrir des commandes publiques signées par des artistes contemporains nationaux, internationaux et bretons , François Morellet, Antony Gormley ou Axel Rogier-Waeselynck.

On y  a rencontré aussi des fresques murales de Leyto, Pedro et Žilda et d’autres graphs ou des propositions amusantes et poétiques comme des fontaines-dromadaires et la silhouette d’un homme écoutant la terre.