Journal de tokyo – 2


Après trois jours d’immersion dans la ville, via le quartier très animé de Shinjuku, changement d’hôtel et de quartier

Arrivée à Asakusa bien plus paisible.

Le fleuve est à deux pas, maisons plus basses, temples reconstruits et échoppes de pèlerins, musées.

Le vélo s’avère le meilleur moyen de locomotion (bien moins cher que le métro et plus agréable, même sous 35 degrés). Tokyo est si plat que les loueurs n’ont même pas mis de vitesse à leur bicyclette…

On roule des kilomètres dans la ville jusqu’au Musée de l’armée. Visite de l’exposition permanente. « Curieusement » aucune référence aux deux bombes atomiques – en tout cas en anglais – Quand je demande à la personne de la bibliothèque la raison. Elle me répond que l’exposition ne porte que sur la vie quotidienne des Japonais pendant et après la guerre…

Le lendemain, premières rencontres avec des connaissances tokyoïtes ou des personnes ressources pour la Bobine.

Fabien Trihan, mathématicien expatrié de Rennes, nous entraîne dans une soirée au coeur d’un quartier très cosmopolite.

Les convives mi- japonaises mi- étrangères discutent à bâton rompu dans un anglais-japonais des plus cocasses. On comprend vite que peu de Japonais ne parlent la langue de Shakespeare.

Puis déjeuner avec Cécile Asanuma-Brice, sociologue et adjointe au directeur du Bureau régional Asie du Nord du CNRS (Japon – Corée du sud – Taïwan).

Partie au japon finir sa thèse sur l’évolution de l’habité liée à la production de logement public en périphérie de Tôkyô, elle y est restée, à fonder un foyer, y a vécu sereinement s jusqu’au jour où…

Le tremblement de terre, les meubles qui lui tombent sur la tête, ses enfants introuvables, tous les moyens de communications impraticables, les rues bondées de milliers de tokyoïtes qui rentraient chez eux à pied faute de moyen de transport.

C’était le 11 mars 2011.

Depuis, outre son travail qu’elle effectue avec ferveur, elle se bat contre la science de l’ignorance, appliquée avec méthode aux effets d’un accident nucléaire, comme à Fukushima et pour une transparence autour de l’énergie nucléaire.

lisez son article Fukushima, Temps de la fin contre fin des temps, Sciences et avenir, 21 mars  http://www.sciencesetavenir.fr/nature-environnement/nucleaire/20160322.OBS6918/tribune-fukushima-temps-de-la-fin-contre-fin-des-temps.html#Journal%20Asahi%20Shinbun ou écouter  http://www.franceculture.fr/emissions/terre-terre/retour-sur-fukushima

Depuis quelques jours, son combat reste entier sur les zones contaminées autour de Fukushima dont le gouvernement invite les habitants au retour mais est aussi contre le projet d réforme de constitution  de Abe qui veut redonner des moyens militaires au japon; http://www.lemonde.fr/asie-pacifique/article/2016/08/03/a-tokyo-une-nationaliste-nommee-a-la-defense_4977923_3216.html

Une rencontre habitée…

Rendez-vous au dernier étage de l’hôtel Hyatt où a été tourné Lost in translation avec Alexandre. Le vue est incroyable. Installé à Tokyo depuis 7 ans, Alexandre est chef opérateur.

Si vous avez un tournage en vu, n’hésitez pas à le contacter, il connaît la ville comme sa poche : alexandre.cas@me.com.

Enfin on retrouve Keiko Neigishi journaliste et programmatrice de l’Arcadia Environnemental Film Fest, un festival de film sur l’environnement qui a lieu en novembre à Tokyo.

Elle milite pour un monde meilleur et sans nucléaire et me donne quelques infos sur des films sur Hiroshima

Une activiste dynamique qui me conseille aussi un café anarchiste à Tokyo. Le soir même, je m’y rends et c’est rassurant de se retrouver un tel lieu au coeur de la capitale du consumériste. Le rhum à l’orange est goûteux et copieux et le patron du bar,  adorable et militant.

Demain nous partons pour Hiroshima.


PARCOURS

japon©anne-caminade-2japon©anne-caminade-3

japon©anne-caminade-4
Cécile Asanuma-Brice / sociologue

japon©anne-caminade-7japon©anne-caminade-8japon©anne-caminade-10

Alexandre Cas / chef opérateur
Alexandre Cas / chef opérateur

japon©anne-caminade-12japon©anne-caminade-13japon©anne-caminade-14japon©anne-caminade-15japon©anne-caminade-16japon©anne-caminade-17japon©anne-caminade-18japon©anne-caminade-19japon©anne-caminade-20japon©anne-caminade-21japon©anne-caminade-23japon©anne-caminade-24japon©anne-caminade-25japon©anne-caminade-26japon©anne-caminade-27Keiko Neigishi / journaliste et programmatrice

japon©anne-caminade-28japon©anne-caminade-29

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *